Des tomates en hiver et de l’intelligence artificielle

En me baladant sur LinkedIn, j’ai lu un post super intéressant. Petite parenthèse d’abord mais ça vous fait aussi plutôt marrer tous ces gens qui écrivent leurs posts exactement de la même manière, avec des espaces à rallonge entre chaque mot et des phrases qui se veulent percutantes dont le fond est souvent « l’année passée, je n’avais rien compris à la vie mais aujourd’hui je suis riche et je peux vous aider à le devenir » ? Il n’y en avait que quelques uns avant, mais là on dirait qu’ils ont été clonés.

Parmi ce marasme d’auto-promotion, j’ai découvert un ingénieur qui partage régulièrement des « facts and figures” sur les rapports de grandeur dans le domaine environnemental. Par exemple, le fait qu’une tomate cultivée sous serre en France, en hiver, produit autant de CO2 qu’une tomate provenant d’Afrique du Sud et importée par camion. Je savais que manger des tomates en hiver, ce n’était pas dingue dingue, mais quand on a ça sous les yeux on se rend davantage compte de l’aberration. Et pourtant, quand certains rayons des supermarchés sont vides, les tomates pullulent. Alors à qui la faute ? Est ce que les supermarchés qui se veulent éco-responsables devraient réduire leur offre aux produits saisonniers uniquement, quitte à envoyer leurs clients à la concurrence ? Ou est-ce à nous, consommateurs, de ne plus en acheter ? Qui va oser faire le premier pas ? Le débat n’est pas nouveau mais on a beau connaître ces données, rien ne change. On tourne en rond comme des hamsters dans la folle roue de nos existences. En tout cas, personnellement, j’avais déjà relégué ma tomate-mozza, combo favori et touche ensoleillée de pauses lunchs dans un bureau grisonnant, au retour des beaux jours, mais je ferai aussi l’impasse sur les tomates cerises pour l’apéro. Est ce que mes invités pourront s’en passer ? Je n’en sais rien. Est ce que j oserai les remplacer par un légume de saison ? Je perdrai peut être l’amitié de Mireille qui ne jure que par le régime méditerranéen. Mais ça vaut le coup d’essayer. Puis il lui restera toujours les olives en conserve.

Cet ingénieur donc, Gautier Avril, nous éclaire en mettant en lumière l’impact énergétique de nos aliments, sources d’énergie, moyens de transport et j’en passe. Quand on lit tout et n’importe quoi dans la presse et que certains influenceurs biaisent nos jugements à coup de greenwashing (conscient ou pas), c’est vers ce genre d’individus qu’il faut aller pour trouver les bonnes infos ! Je vous mets le lien vers son profil ici : https://www.linkedin.com/in/gautieravril

Sinon, à force de lire les débats houleux à son sujet – toujours sur Linkedin – j’ai testé le nouvel outil d’open Ai, Chat GPT. J’ai moi aussi pris peur quand j’ai vu les réponses déconcertantes du robot à certaines questions pointues, posées par d’autres et partagées à coup de « l’Ai va révolutionner le copywriting #ausecoursmonboulot».

En ce moment je suis très branchée lecture et j’aimerais partager mes coups de cœur avec de petites critiques – mais n’ai pas toujours le temps, ni l’énergie, de le faire. Du coup j’ai testé notre ami Chat GPT sur ces connaissances littéraires pour voir s’il pouvait m’aider à faire le résumé des livres dont on a parlé en 2022 (car ses connaissances ne dépassent apparemment pas la durée de vie d’un enfant en bas âge). J’ai testé « Vivre Vite » de Brigitte Giraud, Goncourt de 2022.

Eh bien, il ne connaissait pas et m’a gentiment répondu qu il ne savait pas m’aider. Pourtant l’ouvrage en question a eu le Goncourt et donc une certaine résonance… étrange. Un autre : la carte postale d’Anne Berest. Ici, pas de déception dans sa réponse au premier abord car il me déroule bien un résumé rédigé sans fautes d’orthographe et utilisant des termes habituellement vus dans la presse littéraire. Mais un bémol : ce n’est pas la bonne histoire, le personnage principal évoqué n’a même pas le même prénom que dans le roman. Je me demande où il a été chercher ça mais en tout cas, la bonne nouvelle c’est qu’on a encore besoin des humains pour écrire. Pour l’instant 🙂

Et vous, vous en pensez quoi de tout ça ? N’oubliez pas : ce ne sont que des mots !

Publicité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s