raf-simons-dior

Is Fashion crashing ?

Like that bird in a gilded cage, creative people at the major fashion houses have everything: a circle of assistants, drivers, first class travel, access to elegant homes and celebrity clients. Everything, but time.” Suzy Menkes

This Vogue article from Suzy Menkes summarizes well the situation for fashion designers right now.

We had just heard that Raf Simons was leaving Dior, a couple of days later, Alber Elbaz was quitting Lanvin. Fortuity or tendency ?

Pressure is high

Fashion is becoming overly demanding and fashion designers are maybe not that much resistants. Their creativity is supposed to be never-ending, but even for the most talented people, creativity can not be “on demand”. One has to be original, innovative, while sticking by the core values of the “maison” he is working for. Attendees to fashion shows are no more only fashion professionals, but also celebrities who wants to be diverted and amazed. Pressure is high and there is no time : there is always something next going on. Finally, changing from one fashion house to another allows designers to step back a little bit and also take some holiday.

I wonder what is the future of fashion now that fashion designers are changing every couple of years. Can we always say “I love Dior”, or “I love Louis Vuitton”, or do we have to say “I love Raf Simons, “I love Nicolas Ghesquière”? Is the designer becoming the brand?

Photo from yahoo news

“Comme un oiseau dans une cage dorée, les créatifs travaillant dans les grandes maisons de mode ont tout : un panel d’assistants, de chauffeurs, des voyages en première classe, demeures fabuleuses et clients célèbres.Tout.. sauf le temps.” Suzy Menkes

Cet article publié dans Vogue par Suzy Menkes résume bien la situation d’aujourd’hui pour les créateurs d’aujourd’hui, et s’étend même à d’autres secteurs.

A peine avions-nous appris que Raf Simons quittait Dior, quelques jours plus tard, c’était au tour d’Alber Elbaz de quitter Lanvin. Alors, hasard ou réelle tendance ?

La pression est à son maximum

La mode est aujourd’hui devenue demandeuse à outrance et les créateurs ne sont peut-être pas assez résistants pour répondre à ces demandes. Non seulement, ils doivent produire un travail de qualité, ce qui est légitime pour les maisons de luxe, mais également en grande quantité. Leur créativité est supposée être sans fin, mais aucune créativité ne peut s’épanouir sur commande. Il faut être original, innovant, tout en respectant les valeurs intrinsèques à la maison pour laquelle on travaille. Les invités aux défilés ne sont d’ailleurs pas seulement des spécialistes du secteur, mais aussi des célébrités qui veulent être diverties. La pression est maximale et le temps est compté :il y a toujours quelque chose en cours. Finalement, changer de maison permet aux créateurs de prendre du recul et quelques vacances.

Alors, quel est le futur de la mode dans cet environnement de changement permanent où les créateurs ne restent dans une maison que quelques années?  Peut-on encore dire qu’on adore Dior, ou Louis Vuitton? On doit-on aujourd’hui dire que c’est Raf Simons ou Nicolas Ghesquière qu’on apprécie d’abord ? Est-ce le créateur qui devient la marque?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s