Revenir

J’avais laissé tout ça de côté, mais ces derniers temps j’ai ressenti un fort besoin de revenir à l’écriture, non pas que pour moi, mais aussi à l’écriture partagée, ici même, dans un espace mi-privé, mi-public. Privé car c’est mon espace à moi, j’y partage ce que je veux, quand je le souhaite. Pas de thème imposé, ni de cadence. Et public, car ce qui se trouve ici est livré au monde, sans retenue, sans limite : qui va me lire, je n’en sais rien, mais ça m’est égal car cela me fait du bien.

J’ai créé cet espace il y a environ 5 ans : à l’époque, jeune diplômée, je ne travaillais pas et j’avais du temps. Le temps de chercher un emploi et puis, de faire autre chose : m’inspirer, rechercher, et partager mes découvertes : c’est donc ici que j’ai écris quelques articles sur la mode, le “lifestyle”, comme on dit et les voyages, principalement. Certains articles ne me plaisent plus du tout, et je les ai archivés car ils ne correspondent plus à mes valeurs et à ce qui m’intéresse aujourd’hui. D’autres représentent de jolis souvenirs, je les ai conservés. Même s’il n’est jamais facile de se relire, et que c’est encore pire des années plus tard 🙂

J’avais donc commencé cette petite aventure, car comme beaucoup d’autres, j’ai été fortement influencée par les premières “blogueuses” à vocation internationale, comme Garance Doré, Chiara Ferragni. C’était le début de quelque chose : des femmes (et quelques hommes) qui prenaient la parole, en ligne, pour mettre en avant leur look, ou ceux des autres, leurs coups de cœur, ou simplement leur vie. J’ai adoré les suivre, à l’époque, c’était passionnant d’assister à leur ascension vers la notoriété. Notoriété qui allait bientôt exploser et donner naissance à un nouveau terme : les influenceurs. N’était plus une simple blogueuse, quelqu’un qui avait des milliers, voire millions, de personnes qui la lisaient chaque jour. C’est cela qui a marqué pour moi, le véritable tournant dans mon appréciation du fait de tenir un blog et donner des conseils en terme de mode et de style de vie à ses lecteurs : les marques ont commencé à les contacter pour être mise en avant sur lesdits, blogs, contre rémunération ou produits gratuits. Le point positif a été qu’il est devenu possible de vivre de son blog, et donc de sa passion pour l’écriture, la mode, la photographie, le voyage, et j’en passe. Mais le gros point négatif, à mon sens, est le manque total d’objectivité et de sincérité de ce système. Sans oublier le manque d’originalité et la course au consumérisme que cela entraîne. Heureusement, des réglementations sont mises en place, et lorsqu’on lit aujourd’hui “partenariat rémunéré avec”, on peut, sans hésiter, oublier de trouver la moindre objectivité dans le contenu du post et passer son chemin. Certaines influenceuses restent très talentueuses, et je lis toujours Garance, qui continue à livrer de temps en temps des témoignages vrais et extrêmement parlants sur son évolution personnelle, et choisit relativement bien les marques avec lesquelles elle collabore. Mais pas plus tard qu’hier, j’ai fait le tri dans les comptes Instagram que je suivais et ai “unfollowé” (désolée pour le terme extrêmement trivial mais cela veut dire ce que cela veut dire) un certain nombre de comptes d’influenceuses qui ont perdu selon moi tout leur cachet de départ au profit des marques qu’elles ne cessent de mettre en avant. Et oui, ça fait du bien et ça laisse la place à des comptes qu’on avait plus vus passer depuis longtemps 🙂

Pour revenir à moi, je n’ai jamais fait partie de ces influenceuses, car je n’ai jamais trouvé le temps d’approvisionner mon petit espace nommé Plums Pudding de façon régulière. Finalement, tant mieux, car je regarde ce qu’il s’est passé ces cinq dernières années au niveau du “blogging” d’un point de vue totalement extérieur, et je suis heureuse de ne pas être tombée dans le piège de l’influence marketing. Bon, je travaille dans la pub, c’est grave, docteur ? Mais on ne peut pas être parfait.

Aujourd’hui j’aimerais partager des réflexions sur l’actualité, des interviews de gens créatifs, des pistes pour tenter de mener une vie plus seine et plus sereine, des voyages, encore, et peut-être même des produits ou marques que je trouve chouette, mais je les trouverai vraiment chouettes et ne serai pas payée pour. Promis.

A ceux qui me liront, n’hésitez pas à partager vos avis sur la question des blogueurs, influenceurs, l’évolution de tout ce petit monde et comment vous voyez son avenir ?

Advertisements
home-decor-white-wood

White mood

Winter is coming and all we want is enjoy long walks and cocooning.. isn’t it? The colors are bright outside but I am obsessed with white interiors. These weeks I collected a few pictures of very inspiring home styling, and they all includes white : white walls, white coaches, white furnitures… but I like it […]